English

 
Harristown House-14.JPG
 

Imbibé d’histoire

Le domaine Harristown a été acheté par la famille La Touche en 1768 et un manoir a été érigé par Whitmore Davis dans une position dominante surplombant la Rivière Liffey. La vieille maison aux trois étages fut détruite en 1891 et une maison plus petite siège à sa place. L’architecte diocésain, James Franklin Fuller surveilla la restauration de la maison en même temps qu’il reconstrusit la petite Église de l’église d’Irlande à l’entrée de la propriété. L’omission du troisième étage permet une accumulation inhabituelle de lumière dans la maison à travers la lumière d’une lanterne construite intelligemment. Donc au changement des pièces du bas aérées et brillantes s’ajoute un jaillissement de lumière depuis le hall du haut. Une autre caractéristique intéressante est le tunnel qui fonctionne en bas de quelques 80 mètres depuis la cour de l’écurie dans le sous-sol.

L’église Carnalway est adjacente à l’entrée à l’avant de la propriété et Fuller la reconstruisit dans le Hiberno Romanesque de style similaire à celle du chef d’œuvre à Millicent. L’église a aussi des fenêtres en verre teinté par Harry Clarke et Monsieur Ninian Comper. Les La Touche étaient des Huguenots expulsés de la France. Ils ont faits leur chemin en Irlande et ont travaillé dans les banques, le tissage et la politique. Les partenaires de la banque La Touche étaient des actionnaires en provenance de la Banque d’Irlande qui ouvrit son commerce en 1783.

La seconde génération des La Touche en Irlande a compris John qui bâtit Harristown et ses descendants occupèrent la maison jusqu’en 1921. Il s’agissait de personnes intègres et l’histoire de cette ère l’approuve. Le dernier John La Touche de Harristown mourut en 1904 et cela marqua la fin de cette ère pittoresque. Il devint un baptisé converti aux enseignements de C.H. Spurgeon et construisit l’église dans Brannockstown de même que l’École Nationale. Le plus important visiteur de Harristown durant cette occupation était probablement John Ruskin, célébré comme écrivain victorien et critique d’art, dont la relation avec la famille et en particulier avec Rose apporta à la fois de la joie et de la peine à tous.

La propriété fut achetée en 1946 par Michael et Doreen Beaumont qui établirent la restauration d’Harristown tout comme à son ancienne gloire. Ils rénovèrent complètement la maison et installèrent des meubles et des tableaux de leur ancienne maison Wootton à Buckinghamshire, l’intérieur duquel avait été conçu par Monsieur John Soane. Doreen Beaumont a apporté beaucoup de son influence Soanian pour embellir sa nouvelle maison et donc les couleurs qu’elle utilisait n’étaient pas celles traditionnellement associées à une maison irlandaise géorgienne. Plus tard, il y a eu d’autres finitions et objets qui reflétaient une approche plus éclectique du design intérieur. Au-dessus du plancher du bas, les plafonds font 18 pieds de haut et le hall d’entrée est une magnifique double salle qui ouvre les trois principales : la réception, les salles de la bibliothèque, la salle de dessin et la salle à manger.

Cependant, le secret le mieux gardé de cette maison est la tapisserie chinoise du XVIe siècle dans un salon conduisant à la salle de dessin qui dépeint des oiseaux de fortes et vibrantes couleurs. Parmi les autres curiosités se trouve en haut une salle finie en lambris de chêne pris de la maison Tudor en Angleterre et une série de lambrequins de l’Empire Français. La maison est ouverte au public et cette année, elle est ouverte aux dates suivantes.

 
Harristown House Heritage House Georgian Decor

Dates d’ouverture au public 2019

*Groupes avec un rendez-vous préalable

 

7 – 18 janvier, 9h – 13 h (Lundi - Vendredi)

4 - 15 février, 9h – 13 h (Lundi - Vendredi)

1er – 28 mai, 9h – 13h (Lundi - Dimanche)

17 – 25 août, 9h – 13h (Lundi - Dimanche)

9 – 13 septembre, 9h – 13 h (Lundi - Vendredi)